Artistes

Richard Bona

Patrick Labesse : 

« Richard Bona prend un vrai plaisir à raconter des histoires en métissant les esthétiques »

– Le Monde


-« Son génie de multi-instrumentiste, sa voix mélodieuse, et sa prestance scénique enchantent »

– Ouest France

Sylvain Luc

-« Le jazz à l’ancienne, en somme, mais joué demain. »

– Le Monde


-« La virtuosité de Sylvain Luc n’est plus à vanter. Le surdoué de la guitare est devenu un incontournable de la scène internationale du jazz. »

– Le Progrès

Nicolas Viccaro

-« Nicolas Viccaro est impressionnant d’énergie et de précision.»

– Le Télégramme


-« Nicolas Viccaro, baguettes magiques.»

– Le Pays Roannais

Lou Tavano

Philippe Blanchet : 

-« Un petit bijou. For You confirme aujourd’hui avec éclat tout le talent et tout l’originalité de Lou Tavano. »

– Rolling Stone


-« Lou Tavano révèle un talent hors norme et un univers où les mots ont autant de poids que les notes. »

– Ouest France

Ziv Ravitz

« Devenu un des éléments fédérateurs d’une scène particulièrement hétéroclite, Ziv Ravitz est partie prenante de cette génération de jazzmen sans frontières géographiques et stylistiques. »

– France Musique


« Ziv Ravitz est un batteur touche à tout reconnu dans l’univers musical moderne. »

– Midi Libre

Yom

« Quelque chose de sacré palpite ici, dans ce Silence de l’Exode, premier choc de la rentrée. »

– Les Inrocks


-« Avec cette relecture poignante du mythe fondateur d peuple juif, le clarinettiste klezmer signe l’un de ses plus beaux projets, enfin gravé sur un disque fidèle au live en tout point »

– Télérama Sortir


Ulf Wakenius

-« Momento Magico est un disque de lumière où le jeu de Wakenius, entièrement acoustique, exprime au plus près la sérénité inspirée par les heures intenses vécues pendant des décennies à travers le monde et par les rencontres qui l’ont enrichi, tant du point de vue artistique qu’humain. »

– Citizen Jazz


« La guitare d’Ulf Wakenius semble inarrêtable. »

– Ouest France

Loco Cello

« Tantôt élégante et lyrique, tantôt virtuose et incandescente, leur musique célèbre l’union de différentes traditions musicales »

– 100% Culture


« François Salque est impérial dans tout ce qu’il approche »

– Diapason

Laurent Coulondre

« Il fait preuve d’un sens rythmique et harmonique propres aux meilleurs. »

– JazzMag, Philippe Vincent


« Comme Petrucciani, Coulondre a voulu une harmonie entre différentes générations pour explorer avec créativité ce répertoire-hommage. »

– Le Télégramme

Linley Marthe

« Linley Marthe, entre force et douceur »

– Citizen Jazz


Benoît Lugué : 

« Doté d’une oreille fantastique et de facilités ahurissantes à la basse, il redonne aujourd’hui au groupe du fondateur de Weather Report de bien belles couleurs »

– Citizen Jazz

Andre Ceccarelli

Mehdi Gherdane : 

« Le légendaire André Ceccarelli »

– Le Parisien


Arnaud Stefani : 
« introduction douce et sensible d’André Ceccarelli et son jeu de balais tout en subtilité, minimaliste mais dégageant un incroyable feeling.»

– Citizen Jazz

NOLA French Connection

Benjamin André: 

« Nola French Connection Brass Band, c’est un peu la Nouvelle-Orléans qui débarque, avec des rythmes funk, jazz, et une énergie débordante. »

– Concert Live


« Grâce à la puissance de sa section cuivre et à une rythmique sans faille, l’auditeur se retrouve vite entraîné dans la multitude des influences qui fait l’originalité de leur musique. »

– Paris Move

Tchavolo Schmitt Quartet

Nicolas Mollé : 
« Unanimement respecté dans la communauté des musiciens manouches, considéré comme l’un des plus talentueux et plus purs héritiers de Django Reinhardt. »

– Concert Live


« Personnage haut en couleur, il se démarque par son attaque et son phrasé unique. »

– Unidivers

Cecil L. Recchia

Raphaël Bourgois: 

« Une des plus belles voix du jazz »

– France Culture


Louis-Julien Nicolaou: 
-« Des musiciens classieux et une chanteuse à la fois pétillante et non chalante, qui a le bon goût de ne jamais en faire trop »

-Télérama Sortir

Hugh Coltman

Philippe Blanchet: 

« Inspiré par la série Treme, fan depuis son plus jeune âge du jazz de Bourbon Street ou des hymnes vaudous de Dr. John, Hugh Coltman, signe un album épicé, où dorent pèl-mèle les fantômes de Marc Ribot, de Tom Waits ou de Kid Ory et son Creole Jazz Band. Happy. »

– Rolling Stone


-« Fragile mais prêt à tout pourvu que l’enchantement soit épidémique, il est de joie fervente et de mélancolie douce »

– Jazz Magazine